• Pour toutes informations, M. Gourdet au +41 78 209 62 55 ou 078 209 62 55

LES
PCB

Les PCB

Les PCB ou polychlorobiphényles occupent une place de choix au sein de l’attestation de présence ou d’absence de substances dangereuses qu’impose la loi d’application de la loi pour la protection de l’environnement (LaLPE), pour effectuer le dépôt de votre demande d’autorisation de construire.

Huiles chimiques synthétiques utilisées pour les joints de dilatation jusqu’en 1975, mais aussi au sein des condensateurs jusqu’en 1984 et transformateurs jusqu’en 1986 et même dans la composition de certaines peintures, les PCB sont très présents malheureusement encore dans les biens immobiliers suisses.

Interdits une première fois partiellement en 1972, les PCB l’ont ensuite été de manière générale en 1986.

Leur nocivité en matière de santé se reconnaît, suite à leur absorption par les poumons, la peau ou le système gastro-intestinal, par les différents dommages qu’ils causent non seulement sur la peau, mais aussi sur de nombreux organes comme le foie ou les reins, tout en affaiblissant le système immunitaire.

Portant aussi atteinte à l’environnement par leur dissémination dans l’air ou dans l’eau, les PCB font obligatoirement l’objet d’un diagnostic en cas de travaux au sein d’un bâtiment susceptible d’en contenir, donc antérieur à 1986, au cours duquel le matériel électrique, les joints de dilatation ainsi que les peintures sont contrôlés, pour détecter la présence éventuelle de ces substances toxiques.

Pour ce faire, l’expert certifié qui intervient dans le bâtiment concerné procède à un repérage visuel et à des prélèvements de matériaux à risques pour une analyse au sein d’un laboratoire accrédité.

Cette étude donnera lieu à la rédaction d’un rapport détaillé, incluant les résultats des analyses comme la localisation des matériaux qui ont fait l’objet du diagnostic.

Lorsque les travaux sont susceptibles d’avoir un impact sur des matériaux contaminés par les PCB, l’assainissement effectué au préalable est primordial pour assurer la sécurité de toutes les entreprises qui interviendront sur le chantier et de toutes les personnes qui peuvent y accéder, sans compter la nécessité de préserver l’environnement, face au risque d’une pollution de ce type.